Les Forges, L'heure d'après

Voir les photos

« J’ai vu des tableaux de l’industrie immobile,

au milieu de chênes centenaires aux troncs massifs et puissants. 

 

J’ai entendu le ronronnement sourd des machines,

le chant discret de l’eau qui circule dans les veines de la turbine,

le tintement de l’outil affûté, la précision du geste de l’ouvrier, mille fois répété

 

Pourtant il faisait noir.
Et il régnait un silence assourdissant. »

 

Le site des anciennes Forges de Tronçais est un lieu de mémoire. Après les premiers temps de la sidérurgie, il fut ensuite le siège de nombreuses activités industrielles, notamment la tréfilerie qui produisit les câbles de la Tour Eiffel, l'entreprise de menuiserie traditionnelle Valéri qui fabriquait les meubles des premières télévisions en noir & blanc, ou encore la société Cabasse qui assemblait sur place des enceintes acoustiques de grande qualité.

 

Ses dix hectares environ de terrains industriels comprennent à la fois des bâtiments d’intérêt patrimonial de la fin du 18ème siècle et des installations plus récentes dont certains sous verrières. L’ensemble, comprenant une vingtaine de constructions, est situé en milieu naturel préservé : la vaste forêt domaniale de Tronçais (14500 hectares), avec ses chênes centenaires et ses étangs qui fournissaient à la fois l’énergie et la matière première nécessaires aux activités industrielles.

 

Abandonnées depuis la fermeture des usines Cabasse en 2003, les Forges ont connu de rares projets de reprise industrielle qui n’ont guère débouché. Une étude de valorisation réalisée en 2006, avec un volet culturel et de loisirs, est restée sans suite, mais la Communauté de Communes du Pays de Tronçais a pris une décision majeure en se portant acquéreur du site en 2011, officialisant ainsi l’indéniable potentiel de développement culturel de ce lieu chargé d’Histoire. 

 

 

Photographies réalisées au cœur de la forêt sur un site industriel historique promis à réhabilitation.
Dispositif : projections d'images dans les bâtiments et sur les arbres, à leur tour re-photographiées.

Série produite dans le cadre d’une résidence d’artistes au DomaineM, de septembre 2012 à octobre 2013, 

sur le site des anciennes Forges de Tronçay (Auvergne).

 

Installation plastique & sonore + scénographie de l’exposition réalisées en collaboration avec
Jean-Philippe Brunaud, peintre et plasticien résident.